chateau de la mesangére

jeudi, novembre 10, 2005

chateau

Le château actuel, remanié à certaines époques a été construit sur les assises d’un château féodal détruit en 1592, pendant les guerres de religion, par les troupes catholiques du Duc de Mayenne, qui délogèrent les protestant après un siège de 3 ans.

En 1659, la terre de La Mésangère est achetée par les SCOTT. Les SCOTT étaient protestants venant de hollande et d’origine écossaise. Ce sont eux qui ont fait dessiner le parc par LE NOTRE en 1663.

En 1675, Guillaume SCOTT est reçu conseiller au parlement de Rouen, il devient seigneur de LA MESANGERE et en porte le nom. En 1677, il épouse Marguerite RAMBOUILLET de LA SABLIERE, fille de madame de LA SABLIERE, égérie de LA FONTAINE.

Alors commença une période brillante ; LA MESANGERE devint le rendez-vous des beaux esprits. Quand Madame de LA SABLIERE venait ici chez sa fille, Madame de LA MESANGERE, LA FONTAINE, suivait. Pendant 20 ans LA FONTAINE, toujours distrait et sans argent, vécut au crochet de Madame de LA SABLIERE qui, elle, femme de cœur et d’esprit, le traitait comme le grand enfant qu’il était.

LA FONTAINE écrivit et dédia à Madame de LA MESANGERE, alors jeune veuve, une idylle «daphnis et Alcimadure »( publiée en 1685)
Il écrivit aussi deux autres fables «Les deux pigeons » et «Les grenouilles qui demandent un roi ».

FONTENELLE rouennais, est beaucoup venu ici, il y écrivit plusieures pastorales, et en 1695 son œuvre majeure «Les entretiens sur la pluralité des mondes »

En 1701, le roi JACQUES II d ’Angleterre, en exil à SAINT GERMAIN est venu y faire un séjour. L’une des plus belles allées de hêtres que l’on peut voir hors parc s’appelle l’allée du roi Jacques.

Au moment de la révolution, LA MESANGERE appartenait à la famille de LA BUNODIERE qui avant d’émigrer, en 1791, vendit le domaine à monsieur CHRETIEN de FUMECHON dont descendent les propriétaires actuels.

C’est Monsieur de FUMECHON qui fit transporter la grille surmontée de ses armes et de celles de son épouse, née BEAUMELET, du château de FUMECHON près de BEAUMONT LE ROGER. Elle est du ferronnier DELASNES et date de 1753 .

chateau

Le château actuel, remanié à certaines époques a été construit sur les assises d’un château féodal détruit en 1592, pendant les guerres de religion, par les troupes catholiques du Duc de Mayenne, qui délogèrent les protestant après un siège de 3 ans.

En 1659, la terre de La Mésangère est achetée par les SCOTT. Les SCOTT étaient protestants venant de hollande et d’origine écossaise. Ce sont eux qui ont fait dessiner le parc par LE NOTRE en 1663.

En 1675, Guillaume SCOTT est reçu conseiller au parlement de Rouen, il devient seigneur de LA MESANGERE et en porte le nom. En 1677, il épouse Marguerite RAMBOUILLET de LA SABLIERE, fille de madame de LA SABLIERE, égérie de LA FONTAINE.

Alors commença une période brillante ; LA MESANGERE devint le rendez-vous des beaux esprits. Quand Madame de LA SABLIERE venait ici chez sa fille, Madame de LA MESANGERE, LA FONTAINE, suivait. Pendant 20 ans LA FONTAINE, toujours distrait et sans argent, vécut au crochet de Madame de LA SABLIERE qui, elle, femme de cœur et d’esprit, le traitait comme le grand enfant qu’il était.

LA FONTAINE écrivit et dédia à Madame de LA MESANGERE, alors jeune veuve, une idylle «daphnis et Alcimadure »( publiée en 1685)
Il écrivit aussi deux autres fables «Les deux pigeons » et «Les grenouilles qui demandent un roi ».

FONTENELLE rouennais, est beaucoup venu ici, il y écrivit plusieures pastorales, et en 1695 son œuvre majeure «Les entretiens sur la pluralité des mondes »

En 1701, le roi JACQUES II d ’Angleterre, en exil à SAINT GERMAIN est venu y faire un séjour. L’une des plus belles allées de hêtres que l’on peut voir hors parc s’appelle l’allée du roi Jacques.

Au moment de la révolution, LA MESANGERE appartenait à la famille de LA BUNODIERE qui avant d’émigrer, en 1791, vendit le domaine à monsieur CHRETIEN de FUMECHON dont descendent les propriétaires actuels.

C’est Monsieur de FUMECHON qui fit transporter la grille surmontée de ses armes et de celles de son épouse, née BEAUMELET, du château de FUMECHON près de BEAUMONT LE ROGER. Elle est du ferronnier DELASNES et date de 1753 .

alba

ce petit fox voit lui aussi arriver l hiver comme ses freres humains ... une gastro , et se couche pres d'un poele " godin"